Ateliers de lecture DECLIC

Ateliers de lecture DECLIC

Le temps de la réflexion

Il y a un an, grâce à une amie (et collègue), j’ai découvert l’ouvrage « les 5 au quotidien » venant d’outre-Atlantique. Ce livre parlait de la mise en place des comportements de lecteur, de stratégies de lecture pour aider les élèves à s’améliorer et prendre goût à la lecture.

En finissant le livre, j’ai fait d’autres recherches et je suis tombée sur de nombreux blogs qui fonctionnaient un peu de la même manière sous l’appellation des ateliers DECLIC.

En réalité, les grandes lignes restent les mêmes, tout en sachant qu’il y a autant de manières de procéder que d’instits qui le mettent en place.

L’an passé avec mes CE2 je me suis lancée dans l’aventure DECLIC. Après un an, et avec du recul, j’ai trouvé ces ateliers d’une grande richesse, tout en laissant une liberté d’action bien plus grande pour les élèves. Ils lisent bien plus qu’avant, et surtout y prennent gout. Ce temps d’atelier permet aussi de faire des mini-leçons sur les stratégies de lecture indispensables à la compréhension, et qui sont bien trop souvent laissées de côté. J’ai donc décidé de réitérer cette année.

Mon propre fonctionnement

Les ateliers (30minutes chaque matin) permettent de travailler sur divers composantes :

D : Déchiffrer les mots

E : Enrichir son vocabulaire

C : Comprendre ce qu’on lit

L : Lire avec fluidité

I : Intégrer un comportement de lecteur

C : Culture littéraire

Ces aspects sont travaillés pratiquement quotidiennement avec des mini-leçons sur les stratégies de lecture, et des temps de pratique autonome à travers 4 ateliers :

Un atelier de lecture seule

Les élèves possèdent en début d’année une boîte d’archive où ils déposent plusieurs livres et les renouvellent à chaque passage en BCD. Quand c’est leur tour d’atelier, ils prennent leur boîte s’installent où ils le souhaitent dans la classe et s’entraînent à la lecture. Le titre et l’auteur sont recensés dans un cahier que je regarde souvent pour leur permettre de les orienter dans de nouvelles lectures. Ils lisent où ils le désirent dans la classe.

 

Un atelier de lecture à 2

Les élèves prennent un livre, le lisent (de différentes manières) et se posent des questions de compréhension (j’utilisais les cocottes de mélimélune qui ont cartonné !) Ils lisent où ils le désirent dans la classe.

 

Un atelier d’écoute

Plusieurs baladeurs cd récupérés, des casques et des livres audio et le tour est joué. Les binômes d’élèves choisissent un livre, se posent aux coins écoute et suivent le texte sur le livre. Cela aide à l’enrichissement du vocabulaire et surtout le ton des personnages. Lien avec la culture littéraire : je propose les écoutes des contes classiques le plus souvent racontés par Marlène Joubert.

 

Un atelier dirigé

Avec moi sur différents aspects qui peuvent être : la fluence, la compréhension fine de textes, ou des exercices plus synthétiques sur les substituts…

L’an passé, comme je découvrais, j’ai beaucoup utilisé les préparations et les mini-leçons de mélimélune.

Cependant, comme cette année je garde les mêmes élèves, il a fallu renouveler les leçons, adapter le contenu en fonction des leçons passées et du niveau.

Vous trouverez plein de leçons à manipuler sur le blog de mélimélune qui fait un travail magnifique.

Les leçons ci-dessous sont uniquement celles créées par mes soins et seront mises en ligne régulièrement.

Toutes les ressources pour y voir plus clair :

Ma programmation annuelle DECLIC

Les ateliers et les programmes : quelles compétences ?

MINI LECON 1  Les genres de fiction

support / étiquettes

(oui, soit, j’aurai pu corriger  le -s manquant AVANT de prendre la photo…)

Conclusion

Comme j’aime le dire à mes élèves : La lecture c’est comme le sport. La seule et unique façon de progresser, c’est l’entraînement, encore et encore. Alors j’espère que cet article vous aura donné envie de vous lancer dans les ateliers DECLIC. Si c’est le cas, n’hésitez pas à laisser des commentaires sur votre propre expérience 🙂

 

1 Avis

  1. Mayleb 2 années ll y a

    Cela fait longtemps que j’envisage d’utiliser Déclic, sans oser. Ton article me rassure. Merci. L’idée des mini-leçons en ateliers m’intéresse. Je crois que Melimelune les mène en groupe classe.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*