Mémoriser les tables de multiplication

Mémoriser les tables de multiplication

Vous aussi ça vous énerve ceux qui ne connaissent jamais les tables de multiplication ?

Afficher l'image d'origine

C’est pénible parce que ça met en échec non pas sur un chapitre mais sur toute une partie du programme du moment qu’on commence à multiplier ou diviser… Et puis, certains élèves dyslexiques ne seront peut-être jamais en mesure de les mémoriser… Alors avant de se dire « je jette l’éponge » a-t-on tout essayé ?

J’ai souvent réfléchi sur ce point… L’importance des supports, leurs avantages et inconvénients, leur efficacité, les principes de la mémorisation en elle-même… Mon article n’est pas scientifique, ces remarques n’engagent que moi mais feront peut-être avancer votre réflexion.
Evidemment tout commentaire pour donner un avis, une remarque, une pratique supplémentaire est le bienvenu pour l’enrichissement de chacun…

 

Des mémoires bien différentes…

Afficher l'image d'origine

On le sait, adulte comme enfant, chaque mémoire fonctionne différemment. Trois types se distinguent tout de même.

Il y a ceux qui sont plutôt visuels : la personne imprime comme une photo le cours dans sa tête, les résultats des tables de multiplication.

Il y a ceux qui sont plutôt kinesthésiques : la personne utilise des gestes pour mettre un sens sur un apprentissage ou des repères mnémotechniques palpables pour se rappeler les notions ou résultats.

Il y a ceux qui sont plutôt auditifs :  La mémoire passe par l’écoute répétée des connaissances…[mémoire souvent la plus exercée en classe mais qui peut saturer très vite aussi…]  La mémoire verbale est encore différente car elle passe par l’action de se répéter les choses, comme une chanson, un texte de théâtre…

Reste à se rappeler donc, qu’au sein d’une classe, il existe forcément différents types d’élèves. Alors comment faciliter la mémorisation ?

Quels supports ? Quelle mise en oeuvre ?

MEMOIRE-DESSIN

 

Aucun support ne sera parfait pour tout le monde. Reste à garder à l’esprit que selon le document que l’on donnera à l’élève, il présentera des avantages et des inconvénients…

tables classiques

Le support le plus classique :

  • Les bons élèves s’y retrouvent selon des stratégies visuelle ou verbale.
  • Le plus : tous les calculs sont présents, aide pour la découverte du sens de la division.
  • Indigeste pour certains, en particulier les dys

tables-de-multiplication-simplifiees

Le support allégé :

  • Evite la surcharge de mémorisation et insiste sur la commutativité de la multiplication.
  • Le moins : Mauvais support pour aborder la division. Trouver 72 : 9 on cherche 9x … = 72 mais les élèves ne trouvent pas dans la table de 9 (au départ, c’est pas si évident…)

 

tables-de-multiplication-pyth

Le carré de Pythagore :

  • Ici aussi tout dépend des mémoires. Personnellement je suis incapable d’apprendre sur ce support… Un élève qui se perd déjà dans un tableau à double entrée est complétement démuni avec ce genre de présentation…

 

 

Comment amener les tables sous un angle kinesthésique ?

Afficher l'image d'origine

Il s’agit d’utiliser les doigts. Cela marche très bien pour la table de 9, un peu plus difficile de prendre le coup pour les tables de 6,7,8. Regardez les vidéos pour comprendre.

Vidéo sur la table de 6,7,8,9

Vidéo sur la table de 9

Encore une fois, certains enseignants penseront qu’on apporte plus de confusion qu’autre chose… Pas vraiment… C’est juste qu’en réalité, ceux qui ne sont pas kinesthésiques n’y verront pas de sens, par contre vos élèves développant cette mémoire peuvent y trouver une issue de secours…

 

Comment amener les tables sous une forme visuelle, verbale et auditive innovante ?

Afficher l'image d'origine

On dit souvent que pour mémoriser quelque chose, il faut se raconter une histoire en intégrant les éléments à retenir. Les grandes compétitions de mémoire sont uniquement basées sur ce principe.C’est pourquoi je me suis intéressée à la méthode de multi’malin développée par Mathieu Protin.

Je l’ai achetée il y a deux ans car je cherchais une nouvelle approche concernant les tables de multiplication. Le bilan que j’en tire est positif d’où sa présence indispensable dans cet article.

Sa technique est basée sur un ensemble de petites histoires en format vidéo avec des personnages qui ressemblent aux chiffres (un peu comme les alphas avec les lettres).


Les personnages ont des aventures qui font apparaître un résultat. J’avais photocopié le livret vierge avec les dessins figés des vidéos et les élèves qui se sentaient à l’aise avec cette méthode pouvaient réviser les tables de cette manière. On regardait évidemment les mini vidéos en classe et en APC et puis on reprenait l’histoire à haute voix pour ancrer la situation.

Au préalable, j’avais expliqué aux parents les différents supports proposés aux élèves et qu’ils devaient laisser choisir l’élève dans son intérêt.

Certains enfants en difficulté ont vraiment appris par cette méthode. Il y a même une famille qui m’a remerciée car la grande sœur au collège avait accroché à la version alors qu’elle ne connaissait toujours pas ses tables de multiplication…

L’outil a été décliné en jeu de carte, en coloriage, et vous avez un accès internet aux vidéos pour les montrer en classe.

Voir le cahier d’apprentissage et le jeu de cartes MULTI MALIN

MULTI MALIN FICHIER JEUX

Voir les animations vidéos MULTI MALINVideo multimalin

Voir la méthode complète sur la multiplication MULTI MALIN methode complete

Voir le pack Mémoriser comme un champion (pluri-disciplinaires)visuel-offre-mémoriser-comme-un-champion

 Personnellement, j’ai acheté le gros pack « Mémoriser comme un champion ». Il donne énormément d’astuces à la fois pour les maths mais aussi pour la conjugaison et l’apprentissage des poésies. Toutefois, concernant les tables de multiplication, je vous conseille le pack intermédiaire de la méthode complète.

 

Dans le même registre, Belin a sorti un petit livre de BD qui intègre les résultats des tables de multiplication mais je le trouve moins bien construit car il contient beaucoup de texte : ENFIN LES RETENIR !

Conclusion

En classe, n’hésitez pas à proposer différents supports, ou utilisez d’abord le temps d’APC pour tenter d’autres approches avec les élèves en froid avec les tables… Ne partez pas vaincu, ce n’est pas parce qu’une méthode ne vous persuade pas qu’il en sera de même avec les élèves…

Cela demande aussi d’expliquer la multiplicité des approches aux parents le but étant toujours de favoriser la mémorisation.

Dans un second temps, n’hésitez pas à réinvestir. Toute chose mémorisée à besoin d’être utilisée pour ne pas s’oublier… Utilisez des jeux à l’oral, en autonomie, en ateliers jeux maths (pour CE2 / pour CM1)…

J’espère que cet article aura fait naître votre réflexion sur les tables de multiplication et qu’il vous sera utile dans vos classes bien qu’il ne soit pas exhaustif …

 

 

 

 

3 Avis

  1. Pika 1 année ll y a

    Merci pour cet article très intéressant et utile !

  2. alquier 7 mois ll y a

    Je confirme, j’utilise cette méthode pour les tables et la conjugaison depuis 3 ans et c’est top ! Mes élèves adorent et s’améliorent, ils retiennent beaucoup mieux les règles et les exceptions.
    Ça demande un investissement financier et en temps au départ (il faut imprimer et plastifier ) mais ça vaut le coup. Cela sauve les élèves dys, et amuse les enfants sans difficulté. Que demander de mieux ?

  3. So 3 semaines ll y a

    Nan mais c’est enooooorme la video des doigts qui calculent les tables de 6 à 9!!!!!
    Depuis hier je découvre des choses incroyables sur ce site!!! Merci Profissime.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*